Les jardins du pays d’Auge à Cambremer

Maison des Paons

Le Pays d’Auge est une région naturelle et traditionnelle de Normandie qui se situe à cheval (et pour la région c’est un bon terme) sur les départements du Calvados, de l’Orne et de l’Eure à l’ouest. Le nom Auge viendrait d’une racine du latin Algia et pré-latine alg- qui indiquerait une notion d’humidité. 

Le Pays d’Auge est formé de collines faisant contraste avec les plaines des régions avoisinantes. Auparavant recouvert de forêts, le paysage a été aménagé ensuite en bocage composé de haies d’arbres ou de buissons autour d’herbages humides.

Au sein de cette région verdoyante, les Jardins du Pays d’Auge à Cambremer forment un paradis au cœur d’un espace vallonné, où se mêlent avec harmonie architecture normande et collection de fleurs, arbustes, plantes.

Situé sur la route du cidre, à quelques kilomètres de Lisieux, sur la commune de Cambremer ces jardins de toute beauté ont été créés de toute pièce par deux pépiniéristes passionnés. Ces derniers ont su donner naissance à des jardins d’exception à partir d’un ancien corps de ferme du XVIIe rénové et d’une prairie qu’ils ont su redessiner. 

Maison des paons vue de profil

La crêperie des jardins du pays d'auge

La crêperie des jardins du Pays d’Auge à Cambremer se distingue parmi les nombreux bâtiments. Elle propose une trentaine de crêpes différentes. Mais revenons à notre promenade. L’appétit vient en marchant et nous y reviendrons après fait le tour des 3 hectares de ces jardins merveilleux. Les jardins du Pays d’Auge font partie des 9 jardins du Calvados labelisés « jardin remarquable. »

La première étape a été de poser une pièce d’eau. A partir de là, différents niveaux ont pu prendre place. La perspective ainsi coupée, l’univers du jardin a commencé à prendre forme.

LA remise

A l’entrée du jardin, sur la gauche, l’intimiste allée de Tilleuls, bordée de hostas et d’alchemilla mollis, jalonnée de bâtis normands nous charme immédiatement. Elle nous entraine dans une promenade merveilleuse d’une heure trente cadencée par ses œuvres artistiques, ses conceptions étonnantes comme le labyrinthe aux haies denses et ses compositions imposantes qui mènent à l’oratoire ; un lieu spirituel que chacun pourra s’approprier comme il le souhaite.

Le long de l’allée qui nous mène à un pigeonnier en torchis et à l’abri des ânes, une première surprise : le jardin de la Lune. Il alterne couleurs éclatantes et couleurs sombres autour d’un bassin en forme de lune. Quelques notes argentées ou jaunes pâles sont apportées par les miscanthus morning light qui porte bien leur nom, morning light (lumière du matin) et l’anaphalis margaritacea (immortelle de Virginie). L’epilobium angustifolium aux couleurs mauves vient parfaire ce joli tableau. Appellé aussi « Black Knight » ou encore willow herb, il est utilisé en Russie pour améliorer le sommeil. 

La visite de ce jardin se veut aussi éducative. Les plantes, arbres et fleurs sont inscrites sur de petits écriteaux mais vous pouvez si vous désirez vous amuser avec l’application seek que vous pouvez installer sur votre smartphone et qui vous permet d’identifier les fleurs, plantes et arbres grâce à la technologie de reconnaissance des images.

Le labyrinthe et l'oratoire

Le chemin maintenant tortueux nous conduit dans un labyrinthe inattendu où il n’est pas question de se perdre bien au contraire. C’est un labyrinthe de plantes et de feuillages qui aide à nous retrouver proche de la nature en s’y confrontant, en s’y frottant. Il mène à l’oratoire et évoquera pour chacun un tableau qu’il se représentera à sa façon. C’est un lieu paisible, protégé où chacun peut se ressourcer au milieu de nombreuses plantes symboliques.

Chemin jardin du pays d'Auge a Cambremer

Un peu plus loin, le jardin du soleil dévoile ses compositions de feuillages dorés et de magnifiques fleurs colorées: coréopsis d’un jaune profond flamboyant et des penstemons bleues ou rouges qui fleurissent de juillet à septembre.

L'étable et l'écomusée

La superbe allée des noisetiers nous guide vers d’autres ambiances. Le jardin pourpre est un autre chef d’œuvre fascinant aux nombreuses nuances de couleurs. Au milieu de hêtres pourpres, les reflets ne cessent de changer en fonction de la position du regard.

La visite des jardins du Pays d’Auge et de leur écomusée forment un tout. L’écomusée présente les outils et métiers d’antan : sabotier, forgeron, cordonnier, etc. Il est très intéressant et complète bien la balade.

Le jardin pourpre se prolonge par la terrasse et le mixed border jusqu’au Cloitre. Certains disent la mixed border car c’est par définition une bordure, plate-bande qui trouve son origine chez les anglais et qui demande que les plantes soient mélangées tout en étant toutes visibles mais sans qu’une prenne le pas sur les autres. Vous y verrez des verveines comme la verbena bonariensis autrement appelée la verveine de Buenos-Aires, l’agapanthus campanulatus (agapanthe campanulée) aux fleurs blanches. 

Une petite colline sur la gauche nous appelle: il s’agit du jardin des senteurs, où se marient différentes senteurs, des géraniums odorants aux plantes médicinales.

C’est le moment de mettre en éveil son sens olfactif: Melissa officinalis ou encore dehelichrysum “ talicum” ou immortelle d’Italie avec une forte odeur de curry perceptible à plusieurs mètres vous invitent à venir fourrer votre nez dans leurs pétales.

Le Cloître et sa fontaine clôture ce grand espace. Par définition, c’est un type de jardin entouré d’allée taillées de façon à forme des voutes. C’est un lieu en dehors du temps et aussi propice au recueillement.

le corps central

Il est entouré de nombreux jardins à thèmes : le jardin diable et jardin des anges qui se font face. Chacun de ces jardins nous encourage à en apprendre davantage au sujet de ces plantes  qui référent au bien ou au mal (le Manteau de Notre-Dame ou l’Œil du Christ d’un côté et L’Arbre de Judas et le Baton du Diable de l’autre). Cette visite est une véritable invitation à la découverte.  

A quelques mètres se trouvent le jardin des simples et la bordure des plantes médicinales. Les simples, des plantes médicinales qu’on utilise telles qu’elles sont fournies par la nature.

Une fois de plus je vous invite à vous amuser à trouver le nom de ces plantes avec l’application “seek” sur votre smartphone. Cela peut être un jeu très sympathique avec les enfants notamment et un moyen de vous familiariser avec les plantes dont il n’est pas toujours évident de retenir le nom.

le petit logis

Le ruisseau nous conduit alors vers la maison et le jardin des paons qui offre une vue panoramique sur l’ensemble des jardins et magnifiques points de vue.
Parterre de fleur jardins pays d'Auge Cambremer

Le jardin des paons se prolonge par des sous-bois feuillus formant une grande courbe nous ramenant vers les bâtiments centraux et une multitude d’autres jardins : le jardin des persistants, le jardin d’eau et le jardin de Buis, tous au sud.

Le jardin d’Eau se distingue à travers ses bambous et un feuillage d’arbres à fleurs bleues que l’on appelle paulownia tomentosa provenant directement de Chine et de Corée et qui doit son nom en Europe à la princesse Anna Paulownia fille du tsar Paul 1er de Russie. En plus d’être sublimement beau, il a d’innombrables qualités comme d’empêcher l’érosion des terrains en friche.

Des nénuphars se prélassent dans la mare au milieu d’une composition des feuillages. Les fleurs éphémères marquent la saison et sont les stars d’un moment. Les feuillages eux composent un tableau contrasté.

le sous-bois

L’architecture à pans de bois, typique du Pays d’Auge Normand met magnifiquement en valeur le vallon aux collines en pentes douces. Les Bâtiments normands ont été soit restaurés, soient rebâtit par son propriétaire amoureux de ses lieux. Ils ponctuent la balade et complètent chaque ambiance.

Le jardin de l'amour

Le jardin de l’Amour Courtois nous plonge dans une atmosphère romantique. Des nepetas ou herbe à chat qui fleurissent à la fin du printemps et à l’automne, des delphiniums aux différents bleu particulièrement éclatants et bien sûr des roses.

Ces jardins sont d’une richesse exceptionnelle qui marque les esprits par sa variété, son relief, ses effets de perspective, ses nombreuses compositions florales. Plantes, pièces d’eau, ruisseau, lavoir, sculptures, bâti normands jaillissent de chaque jardin un peu comme un feu d’artifice. Chaque espace est un spectacle. Je vous souhaite autant ou plus de plaisir à visiter et à vous imprégner de ces magnifiques Jardins du Pays d’Auge.

INFORMATIONS PRATIQUES

Horaires jardins du pays d’Auge :
Les jardins sont ouverts tous les jours, dimanche compris, du 1er mai au 30 septembre de 10h00 à 18h30 et uniquement en semaine du 1er octobre de 10h00 à 17h00. Les animaux sont acceptés.

Tarif Les jardins du pays d’Auge :
Tarif normal : 8.50 € // Tarif groupe (15 pers. min.) : 7.50 € ou 4 € si groupe scolaire Entrée gratuite jusqu'à 5 ans // Enfants de 6 à 14 ans : 5 €

Accès Les jardins du pays d’Auge :
Les jardins du pays d’Auge se situent à 15km à l’est de Lisieux entre Lisieux et Caen. Ils sont accessibles par la Départementale D101.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *